En Italie, De Moins En Moins D'Enfants

Nouveau minimum historique pour les naissances depuis presque vingt ans. En 2013, on estime qu'un peu moins de 515 000 enfants seront inscrits au registre, soit 12 000 de moins que le minimum historique enregistré en 1995 ". Selon l'ISTAT, selon le rapport annuel, en moyenne, l'Italie a des niveaux de fécondité très bas, soit 1,42 enfant par femme (données de 2012), alors que la moyenne de l'UE est de 1,58.

Depuis 2008, la tendance du taux de natalité a été inversée depuis 1995. En 2013 - écrit l'ISTAT - on estime qu'il y aura un peu moins de 515 000 enfants inscrits au registre, environ 64 000 de moins en cinq ans et 12 000 de moins que au minimum historique de 1995.

Les femmes italiennes, en fait, font peu d'enfants (en moyenne 1,29 par femme) et toujours plus tard (à 31 ans en moyenne le premier enfant).

POTREBBE INTERESSARTI LES NOMS LES PLUS ADORÉS PAR LES PARENTS ITALIENS

De plus, ils sont de moins en moins nombreux, en raison de l'expérience reproductrice des baby-boomers et, plus généralement, de ceux nés jusqu'au milieu des années 70. En termes numériques, ces générations représentent environ le double du nombre de cohortes de femmes plus jeunes qui entrent dans leur cycle reproductif complet.

Néanmoins, tout en maintenant des niveaux de fécondité nettement plus élevés que ceux des femmes italiennes, le nombre moyen de les enfants par femme de citoyens étrangers (2,37 en 2012) diminuent également rapidement et leur contribution à la fécondité globale de la population diminue progressivement.

Lire le résumé du rapport de l'ISTAT

Voir Aussi